Entre-lieu

Les bars, la place, les terrasses, la fac. Une première volée de marche pour entrer face Est pour se retrouver face au grand amphi. Une deuxième salve de marches en haut penser wouah en découvrant le fleuve l’île et le pont et au bout un long couloir sur lequel s’accroche l’amphi A, l’amphi B et l’amphi C, les affiches, les tracts, les annonces. Au bout la cafèt. J’attends là le début du cours magistral d’ancien français, d’histoire littéraire, de linguistique. La cafèt de la fac comme une salle d’attente avant d’entrer dans le vif du sujet. J’ai rendez-vous avec des docteurs spécialistes des mécanismes de la langue, des articulations textuelles, des intentions poétiques. Les corpus littéraires gisent là et moi il n’y a pas un cours ou je n’ai pas eu le trac avant d’aller m’installer au fond mais pas trop de l’amphithéâtre A. Heureusement il y a la place, les terrasses, les bars. Un lieu entre un dehors, champs, forêts, ruisseaux, cascades et un dedans, les marches, les étages, les couloirs. Les bouts des tunnels et leurs lumières blanches. Les retours à la vie.

Share on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>