« La main tenue jamais ne trébuche »

Une marche ascendante le long d’un trottoir bordé de garages fermés, sauf un parfois, pas toujours le même mais à chaque fois jeter un coup d’œil. Passer sous l’arche creusée dans l’immeuble en restant sur le trottoir. Contourner la station-service les yeux rivés au sol et un jour trouver un franc. 

La grande route maintenant. Les larges bandes blanches tracées sur la route, s’appuyer dessus et se prendre pour un héros traversant des ponts bricolés dans la jungle, les voitures à grande vitesse comme les crocodiles dans le fleuve, les phrases dans ma bouche, l’autre franchissement, un mur un angle un bloc et l’autre grande route l’autre passage piéton de l’autre côté. Dans la rue des maisons avec les barrières blanches jusqu’au labyrinthe de venelles entre des maisons cachés et des murs débordés de branches d’arbres fleuris. Un chemin formé par des murs de pierres.

Le raccourci entre la maison et l’école. Des pelouses bien entretenues parsemées de nains de porcelaines, de lapins surpris, de buissons de ronces. Le manège enchanté, des jardins magiques,  pas de chiens méchants, des espaces verts oubliés, des chemins de graviers, fruités. La sortie sur le virage d’une route codée panneau avec un train, au creux de la route un café restaurant, l’approche de l’école annexe Charles Peguy, loin de la Loire proche de la boulangerie, les bonbons, le un franc trouvé une fois, les frites qui piquent et la mi-journée devant soi avant l’aller-retour du midi- la cantine à la maison.

4 fois le chemin 5 fois par semaine 4 ans durant parfois avec un autre souvent sans. Et chaque année les nains de jardin de plus en plus nombreux jusqu’à 7. Sur les chemins de la France apprendre à ses dépens la couleur de l’insulte. Hey blanche neige ! Nardin mouk. Répondre dans une autre langue et courir.

Toujours à partir des propositions qu’on peut trouver sur le Tiers Livre de François Bon que l’on peut suivre aussi sur sa chaine you tube

Share on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>