Boulevard des Marginaux

Des escaliers entre un immeuble et un supermarché servent de raccourci entre une place et la rivière ; une rue à sens unique en arc de cercle longe le Casino ; un square avec une fontaine sur laquelle s’élève une statue de Poséidon ; la poste en face de la banque de France ; l’hôpital en face de l’office notarial ; le banc en face du banc ;  des rectangles de gazon ras ; des échantillons de vignes ; au bout de l’allée la grande place ; de larges dalles ;  un parterre de petits jets d’eau qui surgissent du sol l’été ; une fontaine entourée d’autres jets d’eau stalagmites ; la statue de Gambetta ; face aux collines le bras tendu ; l’index indique le nord ; décembre l’installation des forains ; manège enchanté ; patinoire ; paint-ball ; jeux colorés ; odeurs de vanille et de praline ; au sol les racines explosent les trottoirs ; les terrasses de la brasserie et du café restaurant tabac sont sorties toute l’année ; de novembre à mars les tables vides ;  dedans les clients du jeu Amigo guettent l’écran ;  les piliers du bar commentent un peu de tout ; dehors les clopes fument ; la façade du Théâtre Municipal affiche les noms des artistes vus à la télé ;  le café de Paris d’un côté ; une agence de voyage de l’autre ; un rond-point ; le pont s’enfonce entre les collines en prenant une route tordue ; dans la vallée ; le ciel ;  le sud ; l’ouest.


 

Texte propulsé par L’Atelier D’Ecriture /Hiver 2016 / DU LIEU proposé par François Bon sur son site le tiers livre

Share on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>