En quête du fantastique la suite

Proposition 2 -

Dans la maison vide – une platine de disque – un vinyle – un 33 tours – Breaking Glasse everywhere people pissing on the stairs – un courant d’air – dans le hall huit boîtes aux lettres toutes un peu défoncées. Une brûlée. une écrite – Mort au flic – merde à celui qui le lira – Dans le salon salle à manger un papier orange légers losanges guirlandes de fleurs. Dans le hall l’escalier qui va dans les caves. Les murs de la cage d’escalier – Un souvenir jaune pisse ou bleu vieux glaviots séchés. L’escalier qui mène aux paliers. Deux portes par palier. Un œil de bœuf par porte. L’œil est derrière la porte et regarde est derrière la fenêtre et regarde est dans la serrure et regarde.

Proposition 3 -

A trois faire demi tour repasser là mais va savoir si les machines et les gros engins sont éteints, si les bras des grues font pas semblant d’attraper les gravats, de surveiller les futurs bouts de villes en attente, les écorces de routes en tranches prêtes à l’emploi posées prêt des anciennes plaques de goudron mélangées à des cailloux, c’était pas comme ça avant, si, avant y’avait pas ce mur, si, et ce bout de pancarte, ces débuts de piliers et l’écho dans la ZAE, c’est pas pour tout de suite l’activité économique, aucun monument ne culmine à part la grue, pas de repère à part elle, pas d’âme qui vivent dans l’abri-bus, ou l’algeco, rien pour prendre de la hauteur, pour s’orienter ou se protéger du chien qui se jette sur le grillage, c’est pas par là, ça ça y était pas tout à l’heure, l’ombre du pylône ou la proie du lampadaire, signalisation temporaire de danger, interdit de boire au robinet, travaux, il est pourri ce raccourci, feux tricolores temporaires, pourvu que jamais personne n’arrive en face, rester près du bord, pas trop près mais pas trop loin, que quelque chose signale quelque chose bordel, chercher la logique de construction de la zone, la logique de circulation de l’activité, la logique de consommation, penser la géolocalisation, se fabriquer un GPS mental et reprendre pied.

Share on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>